Notre peau vieillit. Mais comment s’opère ce phénomène ? Sommes-nous tous égaux ? Est-ce inéluctable ?

Le vieillissement de la peau résulte de deux processus biologiques: le vieillissement intrinsèque lié au passage du temps et le vieillissement extrinsèque influencé par des facteurs environnementaux,

Un vieillissement programmé

Le premier processus de vieillissement intrinsèque est naturel et génétiquement déterminé. C’est un vieillissement chronologique lent qui dépend du temps bien sûr, mais aussi du bagage génétique de chacun.

Les causes majeures de ce vieillissement sont :

  • Le stress oxydatif
  • Le raccourcissement des télomères
  • La variation de l’activité hormonale.

Progressivement, les cellules de l’organisme entrent en sénescence.

Les différents mécanismes de maintenance de la peau s’en trouvent altérés :

  • L’activité des glandes sébacées et sudorales diminue. La peau est moins souple, plus sèche et plus rugueuse.
  • L’épaisseur de la peau diminue en raison d’une atrophie du derme et de l’épiderme
  • Le nombre de mélanocytes diminue ce qui entraine une plus grande capacité à absorber les UV, augmentant ainsi le risque de cancer de la peau, et aussi une irrégularité de pigmentation
  • Les fibres de collagène sont moins nombreuses : le derme perd alors en élasticité. C’est aussi l’apparition de rides et ridules

 Un vieillissement provoqué

L’autre processus de vieillissement de la peau est donc extrinsèque. Il est généré par des facteurs environnementaux dont les plus connus sont :

  • Une exposition abusives aux UV (on privilégiera une exposition modérée, favorable à la santé)
  • Une pollution atmosphérique
  • Une consommation abusive de tabac
  • L’abus d’alcool
  • Le stress qui augmente la production de radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des cellules
  • Une mauvaise alimentation et un défaut d’hydratation (buvez de l’eau)
  • Le manque d’activité physique : la pratique d’une activité physique ou sportive favorise une bonne oxygénation des tissus cutanés.